29 juil. 2020

N'eteins pas la lumiere

Hello, aujourd’hui on se retrouve pour une nouvelle chronique, que j'avais écrite sur mon tout 1er blog, au lycée. J'avais envie, pour les 1 an du blog, de me replonger dans mes vielles chroniques, afin de les retravailler un peu et qui sait, peut  être, relire les livres en question.
j'ai lu ce livre l'été 2017, mais lorsque j'ai voulu le relire pour cette chronique, en mars 2020, j'en fut incapable. Alors, je pense que je vais laisser faire le temps, peut-être qu'un jour j'arriverai à le relire. Des fois, j'ai des coup de coeur que je peux relire un milliard de fois sans me lasser et d'autres, que je ne lirais qu'une seule et unique fois.
Je pensais avoir tout oublié de ce roman, mais au moment de relire les premières lignes, tout mes revenus en mémoire, tel un flashback. Et qu'est ce que je hais ça !
Auteur : Bernard Minier
Edition : XO
Nb de pages : 616 

résumé : "Tu l'as laissée mourir ..."  Christine Steinmeyer croyait que la missive trouvée le soir de Noël dans sa boîte aux lettres a été mise là par erreur. Mais l’homme qui interpelle en direct à la radio, dans son émission, semble persuadé du contraire… Bientôt, les incidents se multiplient, comme si quelqu’un avait pris le contrôle de son existence. Tout ce qui fai­sait tenir Christine debout s'effondre. Avant que l'horreur fasse irruption.  Martin Servaz, lui de son côté, a reçu par la poste la clé d’une cham­bre d’hôtel. Une cham­bre où une artiste s’est donné la mort un an plus tôt. Quelqu’un veut qu'il reprenne du ser­vice… ce qu’il va faire, à l’insu des ordres qui lui sont données.


Ce que j'ai le plus aimé dans ce livre, c'est 1°) le suspense et 2°) le fait que l'auteur raconte deux histoires complètement différente qui s'assemble à la fin. Même si, au début, j'ai eu un peu de mal avec ces 2 histoires parallèles .... c’était un peu flou pour moi. Mais quand j'ai réussi à passer au delà, j'ai beaucoup aimé le lire. Le seul bémol à mon gout, c'est que arrivé au milieux du roman, j'avais deviné la fin. C’était un peu comme un déjà vu, mais en soit, ce fut un bon coup de coeur sur le moment.
C'est un livre haletant au point que le lecteur ne peut plus s’arrêter de le lire... enfin, c'est la sensation que j'ai eu, jusqu'à ce que je le finisse.
L'auteur, dans ce roman, a voulu abordé le sujet de la manipulation et du harcèlement, si on puis dire ainsi.... sous toutes ses formes. Il nous embarque donc dans la peau d'une victime d'un manipulateur.

Pour les amateurs de Thrillers, je vous le conseil fortement ! Mais, après celui-ci, j'ai été lire du Donato Carrisi ... et franchement, à choisir je préfère mille fois cet auteur italien qui arrive à nous surprendre tout au long du livre. Par exemple, avec Le Chuchoteur, tout bon enquêteur, ne s'attend ABSOLUMENT pas à la fin, qui nous laisse juste sans voix. Promis, j'en reparlerai prochainement sur une autre chronique, spécialement dédié à ce roman.
Amicalement,
Melissa.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire