6 mai 2020

Mon journal Créatif

Hello, aujourd'hui on va parler de l'art journaling.

Auteur : Anne-Marie Jobin
Edition : Poche Marabout ( parut le 2 janvier 2020)
Nb de pages : 384



Mots de l'éditeur: 
Le livre Le nouveau journal créatif est un outil d'exploration de soi qui allie avec originalité le monde de l'écriture, du dessin et du collage. Cette méthode s'appuie sur des notions de psychologie et d'art-thérapie, et s’inspire aussi de multiples techniques d’écriture créative. Grâce à un riche éventail d’exercices pratiques, appuyé par des exemples tirés de son expérience personnelle et de ses ateliers, l'auteur Anne-Marie Jobin invite le lecteur à ouvrir toutes grandes les portes de sa créativité. Aucun besoin d'être doué en arts ou en écriture pour en profiter pleinement puisque cette approche vise non pas le développement de capacités littéraires ou artistiques, mais l’épanouissement général de la personne. Une façon de se reconnecter avec sa vie antérieure pour prendre des meilleures décisions, plus fidèles à votre nature.

Mon avis :
Le livre est intéressant. On apprend pourquoi c'est bien de ne pas seulement écrire dans son journal, qu'est-ce que cela nous apporte finalement de laisser cours à notre subconscient pour, d'une certaine manière, "guérir" nos plaies, pour avancer et découvrir qui nous sommes. 
Ce que je trouvais fort intéressant dans ce livre, c'est que nous avons, tout d'abord, le descriptif de plusieurs techniques, tel le collage, le dessin, la silhouette, le mandala, etc ... que nous pouvons utiliser dans notre journal et ce que cela nous apporte. Ainsi que, la possibilité de suivre quelques exercices pour travailler plusieurs sujets comme, notamment, la mission de vie, les relations, les dépendances, l'image corporelle .... 
Bref, un bon livre. Maintenant, est ce qu'il est utile de le lire à tout pris pour tenir un "journal intime" ou un "art journal" ou tout autre support nécessitant qu'on écrive ou autre pour vider notre tête ? Non, je ne pense pas.
Ainsi, je ne mettrais donc pas de note à cette chronique.
Amicalement,
Melissa


Aucun commentaire:

Publier un commentaire