22 avr. 2020

Une Rue en Amerique, Broadway

Hey, salut à toi ! Aujourd'hui, on va parler pour la premiere fois sur le blog de BD.

Auteur : DJIEF
Editions : Quadrants / Le Soleil (parut en juin 2014)
Nb de pages : 48

Mots de l'éditeur:
(tome 1)
Carrefour entre les extravagances du music-hall et les « speakeasies » baignant dans les vapeurs prohibées d'alcool frelaté, Broadway ne dort jamais. Ses façades parées d'enseignes lumineuses attirent les hommes et les femmes qui vouent un culte à la nuit. Gangsters, écrivains, danseuses, nouveaux riches ou célébrités, tous se donnent rendez-vous sur la « grande voie blanche », animés d'un même désir : saisir le rêve et le faire sien. Le « Chapman's Paradise » est fermé momentanément : à la mort de Walter, Lenny et George Chapman décident de reprendre la direction de l'établissement. Mais le suicide de l'aîné des trois frères a couvert le club d'une mauvaise aura : il est déserté par ses chorus girls, et les deux frères ne connaissent pas encore grand-chose au monde du showbiz. Faisant fi de leur inexpérience, Lenny et George font le pari de rassembler une nouvelle troupe, et surtout de faire du cabaret un lieu incontournable de Broadway. Fanny King, une chorus girl ingénue et un peu distraite, s'est fait renvoyer du club qui l'employait à cause de son animal de compagnie. Mais la jeune femme est d'une nature optimiste et entreprenante ; ses recherches la mènent tout droit au Chapman's Paradise...


(tome 2)
Le Chapman's Paradise est anéanti : le minable directeur artistique a causé l'effondrement de la scene en pleine representation. Les danseuses sont au chômage, et les frères Chapman, en plein désarroi. Pourtant, la grande rue blanche continue de les hypnotiser. Il faudrait juste trouver une idée de spectacle vraiment nouvelle… et trouver de l'argent. Peut-être en revendant l'usine familiale…?

Mon avis:


Pour cette BD, je fus plutôt ravie sur le plan des planches qui la compose. L'histoire est rapide et assez fraîche. 
Entre les deux tomes, j'ai largement préféré le tome1 qui me parait plus travaillé sur le plan de l'histoire que le tome 2. 
Oui, j'ai vraiment trouvé le tome 2 bâclé, surtout sur à la fin. 
Cette histoire se compose uniquement que de deux tomes, et je trouve cela dommage que l'auteur donne une sensation de bâclage aux lecteurs. J'ai eu l'impression que la fin était la juste pour dire qu'il y avait une fin. Personnellement, je m'attendais à plus de combat de la part de Miss Hunter pour récupérer le Chapman's Paradise dans le tome 2, puisque c'est ce que mets en place DJIEF, dans le tome 1 et par consequent, pour moi, dans le tome 1, c'est justement ce qui nous laisse envie d'aller voir le tome 2. Pour savoir le fin mots de l'histoire, pour savoir jusqu'où est capable d'aller Miss Hunter. 
C'est vraiment dommage. Je pense que tout les endroits où il y a les paroles de chanson ( que personnellement je sautais car ça me faisait chier, pardon si je suis cru) il aurait pu travailler plus la petite gueguerre entre le Night Club et Miss Hunter.
Donc en résumer , pour le tome 1, je n'ai absolument rien à dire et pour le tome 2, je trouve que la fin est bâclée.
Amicalement,
Melissa
Ma note : 11/20                            
(Même si le tome 1 à lui tout seule vaut un bon 15)



Aucun commentaire:

Publier un commentaire