17 oct. 2020

Dans la nuit Mozambique

Hello ! aujourd'hui, on se retrouve une nouvelle fois pour parler d'un autre roman de Laurent Gaudé. Je vous avez parlé, il y a quelque temps déjà, de son roman Le Soleil des Scorta, dont je ne m'en lasse jamais. Tellement j'adore le lire et le relire. Alors quand, à la bibliothèque, je suis tombé dessus. J'avais qu'une hâte c’était de retrouver la plume de cet auteur.

Auteur : Laurent Gaudé
Edition : Actes Sud
Nb de pages : 160
 
C'est par la traque puis la vengeance d'un fugitif que débute ce recueil de récits, et c'est dans l'énigme d'un meurtre inexpliqué qu'il se referme. Comme si une part de la vérité du monde - la plus inhumaine, celle qui stigmatise l'histoire intime ou collective - devait à jamais défier notre raison. De toutes époques et de tous lieux, les personnages de ce livre ont cette expérience en partage, qu'ils assument dans la proximité de la mort. Désespérés ou lucides, ils revisitent leurs illusions, admettent leurs fautes ou retiennent un instant encore les ultimes bonheurs de l'existence. 
Animé d'une empathie et d'une oralité puissantes, ce volume composé entre 2000 et 2007, marqué par les thèmes de Cris, de La Mort du roi Tsongor, du Soleil des Scorta ou d'Eldorado, a grandi dans les interstices d'une oeuvre romanesque désormais traduite et lue dans le monde entier.
Ce recueil est composée de 4 nouvelles. J'ai eu un peu de mal arriver vers le milieux du livre car ça commencé à être long.
J'ai beaucoup aimé retrouver la plume de Laurent Gaudé, ce coté "grave" et "réaliste" un peu comme E.Zola, d'une certaine manière. Je me ferai certainement hué en commentaire. Mais quand je lis ce recueil de nouvelle, c'est ce que je ressent. 
En effet, l'auteur nous peint la profondeur des sentiments de l'Homme et de son humanité. Et tout le recueil nous conte la grandeur de la violence humaine et de la mort pour lesquels, les différents personnages, font face. 

Ainsi, après avoir lu Le Soleil des Scorta, je m'aperçois que j'adore énormément la prose de Laurent Gaudé, par conséquent je vais essayer prochainement de me plonger encore plus profondément dans son univers.

Pour conclure, je dirais que ma nouvelle préféré sur ce recueil a été de loin la première ( Sang Négrier ) qui nous emmène en Afrique, à travers l'esclavage et les superstitions.
Et vous,(pour ceux qu'ils l'ont lu) qu'elle à été votre nouvelle favorite parmi ce recueil ?
Amicalement,
Melissa
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire