28 mars 2020

Minute, Papillon !

Hello, aujourd'hui, on se retrouve pour parler d'un nouveau roman.
Auteur : Aurélie Valognes
Edition : Le livre de poche (parut en mars 2018)
Nb de pages : 297 page 

Mots de l'éditeur :
A la mort de son père, Rose, 36 ans, se retrouve au chômage et voit son fils, qu'elle élève seule, quitter la maison. Elle accepte pour survivre de devenir la dame de compagnie de Colette, une riche excentrique et agoraphobe.

Mon avis : 
Encore une fois, je me suis régalée a lire la plume d'Aurélie Valognes. Bon, sur 3 de ces romans lu, pour l'instant mon préféré reste de loin En Voiture, Simone ! Il me reste encore 2 romans à elle dans ma PAL (Pile à Lire).
Bon certes, au début j'ai eu vraiment beaucoup de mal... je ne sais pas pourquoi ! Mon cerveau partait dans tous les sens et je n'arrivais pas à lire, mais heureusement cela n'a pas durée longtemps.
J'ai beaucoup aimé le personnage de Colette, qui se donne à cœur joie pour aider Rose, et lui mettre de petit coup de pied au cul, quand c'est nécessaire. J'ai adoré suivre l’évolution du lien mère-fils, entre Rose et Baptiste
Comme je dis souvent, il n'y a pas de fleurs ou d'arc-en ciel sans pluies ! Et c'est exactement, finalement, ce qui se passe dans ce roman. Avec un sacré happy-end 😆😆
S'il y a bien une chose que j'aime tant quand je lis un livre, c'est finir sur un "Naaannn !!!!"de surprise. Et c'est littéralement sur cette note que j'ai finit ce livre. 
En revanche, qu'est ce que j'ai pu détesté ce coté hautain de "La Fille LUPIN", Véronique (qui est, pour faire simple, la fille de Colette). Mais l'arrosoir finit par se faire arroser. 

Bref, encore une bonne lecture que je vous conseille !
Et vous qu'en avez-vous pensé ?
Amicalement,
Melissa

Ma note : 15/20

25 mars 2020

Mémé dans les orties

Hey, salut à toi ! aujourd'hui, on se retrouve pour parler d'un nouveau roman d'Aurélie Valognes



Auteur : Aurélie Valognes

Editeur : Le livre de poche
Nb de pages : 252

Mots de l’éditeur :

Ferdinand Brun est atypique.
Le genre de vieux monsieur qui boude la vie et s'ennuie à (ne pas) mourir.
Tel un parasite, il occupe ses journées en planifiant les pires coups possible qui pourraient nuire et agacer son voisinage. Il suffit d'un nœud qui se relâche et laisse partir son seul compagnon de vie, Daisy sa chienne, pour que tout s’écroule.
Quand Juliette, une fillette de dix ans, et Béatrice, la plus geek des grand-mères, forcent littéralement sa porte pour entrer dans sa vie, Ferdinand va être contraint de se métamorphoser et de sortir de sa chrysalide, découvrant qu'il n'est jamais trop tard pour commencer à vivre...

Mon avis :
Suite à mon coup de coeur avec En Voiture, Simone! j'ai décidé de me repencher sur un autre roman de cette auteure.
Autant au début, j'ai eu un peu de mal... mais encore une fois, Aurélie Valognes a su me plonger dans son univers !
J'ai adoré le livre à partir du moment où la petite Juliette à fait son apparition dans l'histoire. Et, c'est définitivement à ce moment là où Ferdinand change de comportement. J'ai beaucoup aimé que Juliette face tout pour aider "le papy de l'immeuble", et qu'elle essaie de savoir pourquoi il est seul, tout en lui donnant en quelques sortes des conseils. Le seul bémol, c'est qu'elle parait savoir TROP de choses pour une petite fille en CM2.  J'ai également beaucoup aimé Mme Claudel, la voisine de pallier. Elle est tellement dynamique e j'ai adoré sa joie de vivre, dans ce livre. Elle a un emploi du temps plus que chargé si on l'écoute... mais à aucun moment, elle n'oublie d'aider son nouvel ami, Ferdinand quand il est embarqué dans une sacré péripétie.
En revanche, j'ai détesté cette "Morue " de concierge... mais si je l'ai tant détesté c'est parce que son personnage fut, faut le dire, bien écrit ! En quelques mots, c'est une sacré peste.
Au final, entre un papy ronchon, des mémés avec une vitalité monstres, une petite fille dégourdie et futée, ainsi qu'une concierge aigri, nous obtenons une histoire qui sort de l'ordinaire.
Bon, en revanche à l'inverse de En voiture, Simone !, ce ne sera pas un coup de cœur, mais ça reste ma foi, une bonne lecture. Un bon livre pour cet été !
Amicalement,
Melissa

Ma note : 16/20

18 mars 2020

Après la pluie, le beau temps



Hey !  Aujourd'hui, on se retrouve pour parler d'un roman de  l'auteure qui à publié Les Malheurs de Sophie, la Comtesse de Ségur. 

Auteur : Comtesse de Ségur
Edition : castelman
Nb de pages : 188

Mots de l’éditeur : 
Geneviève est un coeur d'or : Chacun trouve grâce à ses yeux. Même le cousin Georges, qui l'entraîne dans bien des bêtises, même M.Dormère, son oncle, qui a la faiblesse de trouver que Georges est le plus parfait des garçons. Car les coeurs sont aveugles parfois ...

Mon avis :
A peine commencer que je ne pouvais m'arrêter....  J ai adoré retrouver la plume de la Comtesse de Ségur. Cela m'a fait étonnement penser aux Malheurs de Sophie, que j'adorais tant lire plus jeune. Et, franchement, je ne fus encore une fois pas déçu par cette auteure.
J'ai adoré suivre Geneviève dans ses malheurs, qui subit toutes les bêtises de Georges pour lesquelles elle finit souvent punis, car celui-ci n'ose avouer ses torts quand son oncle (le père de Georges, M. Dormère ) la punit. Georges, son cousin aîné d'à peine un an, à la fâcheuse tendance de ne jamais rien dire, en laissant son père accuser Geneviève.
Comme à son habitude, la Comtesse de Ségur nous compte des histoires dans lesquelles les enfants sont mis en scènes. De même, où les gentils triomphent et, à l'inverse, où les méchants finissent par payer pour leurs mauvais comportements. Après, les romans de cette auteure sont souvent "grossis" pour pas dire stéréotypé dans le sens où le personnage gentils est juste l'enfant parfais et à l’inverse le méchant est juste affreux. Mais ils ne faut pas oublier que ces derniers sont écrits pour des enfants et donc, pour véhiculer une morale. 
Ici, l'auteure nous explique, ainsi le proverbe "Après la pluie, le beau temps" utilisé comme titre. 
Par conséquent, tout finit bien pour Geneviève, avec le temps.
Amicalement,
Melissa
Ma note : 17,5 / 20

14 mars 2020

Et vous, quel genre de lecteur êtes-vous ?

Hey, salut à toi. Aujourd'hui, ce sera un poste complètement différent de d'habitude, mais qui concerne tout de même la littérature.
Il y a quelque temps sur Facebook, je suis tombé sur l'image ci-dessous :

Et je trouvais cela intéressant qu'on puisse en parler ici, sur le blog. Personnellement, je suis une lectrice polygames et extravertie 😂. Je peux très bien lire 5/6 livres en même temps sans jamais me mélanger une seule fois dans les intrigues (ne me demandez pas comment je fais... je n'en sais absolument rien, je n'ai aucunes idées à ce sujet. La seule chose qui est sûre, c'est que je fais cela depuis toutes petites, et plus précisément depuis la primaire. D'ailleurs en écrivant cet article, je me suis rappeler que je lisais en marchant pour aller à l’école. Cela surprenait très souvent ma mère, car elle était incapable de faire ça et d'ailleurs, elle avait peur que je me prenne un poteaux ou autre. Je crois, et c'est plutôt étonnant de ma part que je ne suis jamais tombé une seule fois en faisant ça alors que des fois je vais me retrouver par terre sans savoir comment 😅. Je suis quelqu'un d'assez maladroite, dans la vie de tous les jours. De plus, je suis quelqu'un qui déteste lire les résumés des livres. Ou du moins c'est assez rare, surtout en librairie ou dans une bibliothèque. Bien évidement, sur internet, que ce soit sur Livraddict ou Babelio, par exemple, là je vais me mettre à lire les résumés. Quoique ...? Ce n'est, encore une fois, pas toujours le cas. Disons que, en règle général, je préfère me laisser porter par le titre du livre et sa couverture. J'aime imaginer ce dont le livre peut parler juste avec une 1ère de couverture. Je la laisse germer en moi et me laisser porter. Je suis certainement entrain de passer pour une folle 😅😂 ... tant pis !  

Mais, comme disais Lewis Caroll, dans Alice, " La plupart des gens bien le sont".
De même : "(On ) ne saur(ait) faire autrement, dit le Chat : Ici, tout le monde est fou. Je suis fou. Vous êtes folle [...] (et) Il faut croire que vous l'êtes, (...) sinon, vous ne seriez pas venue ici"

Sur ces belles paroles, je vous laisse avec une question : Et vous , quel genre de lecteur êtes-vous ?. 
Amicalement, 
Melissa

P.S : Je pense que cela évolue avec le temps ... Je parle de notre personnalité en tant que lecteur. Quoique ...la folie aussi évolue avec le temps. La preuve avec moi ! Plus les années passent plus je suis folle.  😂😂😂😅






11 mars 2020

Momzillas

Hey, salut à toi. Aujourd'hui on va parler d'un roman parlant de mère au foyer, vivant sous le regard impitoyables des autres mères bourges de Manhattan.

Auteur : Jill Kargman
Edition:  Fleuve (21 février 2008)
Nb de pages : 270

Mots de l'éditeur :
Cours de Yoga 1er âge, layette de créateur, crèche préparatoire aux grandes écoles : à New York, apprend à grimper les échelons, s'enseigne bien avant les premiers pas car, c'est bien connu, tout se joue avant six ans ! Alors lorsqu'on est une mère digne de ce nom, on ne lésine pas sur la dépense pour mettre toutes les chances du coté de son nouveau-né, à peine le cordon coupé. C'est ce que découvre Hannah, jeune maman d'une adorable petite fille de deux ans, lorsqu'elle pose ses cartons en plein Manhattan ... Elle qui était du genre à laisser sa fille manger des cookies au goûter va devoir s'adapter aux nouveaux objectifs d’éducation, fixés par son épouvantable belle-mère qui n'a qu'une seule idée en tête : voir l'indigne épouse de son fils chéri devenir enfin une super maman, une génitrice prête à tous les coups bas ... une Momzilla ! 
Après la chick-lit, découvrez la mom lit ! Quand les célibataires à la recherche de l'amour ont enfin trouvé l’homme idéal et fondé une famille, d'autres problèmes surgissent .. Toujours sur le même ton drôle, léger et délicieusement relevé, la crème de la nouvelle tendance littéraire !

Mon avis :

Je suis a la moitié du livre, enfin même plus ... et je ne sais toujours pas quoi en penser. J'ai lu 65 % du livre et je le lis avec peu d'emballement. Je suis vraiment déçu par ce livre qui avec son résumé promettait d’être surprenant et drôle mais en faite je m'ennuie depuis le début. Je n'ai même pas souris, j'ai même plus de pitié envers ce bouquin, et surtout, envers Hannah.
Personnellement, je n'ai qu'une envie c'est de giflé Hannah et de la secouer dans tous les sens en lui disant de se réveiller. Je déteste ce coté "nunuche" que l'auteure lui donne, à coté de ses mères que je trouve indigne. Hannah laisse ses fameuses mères lui dicter quoi faire avec sa fille, comment l'éduquer, dans quel école elle doit inscrire sa fille et comment elle doit l'habiller. Alors que ses mères sont "parfaites" juste en surface, car désolé, mais pour moi, une mère ce n'est pas celle qui laisse H24 son gosse à des nounous pour aller se pavaner partout. (Pardon je suis crus dans mes propos, et c'est bien la premières fois sur mon blog, que je le suis autant.) Pour moi, une mère est "parfaite" quand justement elle est imparfaite, qu'il y a des ratés , qu'elle laisse son enfant évolué à son rythme et que même si ce n'est pas "bien", qu'elle le laisse vivre en le mettant devant la télé, ou en lui donnant des céréales pour le petit-déjeuner. Car, une mère "parfaite " fait tout pour que son enfant soit heureux et en bonne santé, et non la course de l'enfant "meilleur" comparé à tous le monde. Une mère parfaite, à mon sens, n'est pas obnubilée par le succès que son ou ses chérubins adorés miroitera sur elle, si il y en a belle et bien un. Je trouve cela désolant, de forcer un enfant à arrêter de prendre le biberon et de le forcer à boire au verre à 10 mois. surtout, si cela ne vient pas de lui pour la simple et bonne raison qu'il n'est pas prêt. 
Après, ok je n'ai pas d'enfant et dans certains cas je trouve abusé que l'enfant fasse encore certaine chose passée un certain age. Et ok, je ne suis pas la meilleur placé pour parler éducation ... mais voilà, ça reste mon ressenti envers ce livre. 
Dommage ! Je ne sais pas si je vais continuer à le lire.  Je n'aime pas abandonner des livres en court de routes, comme je ne supporte pas mettre des notes inférieurs à 13/20. Mais, là .... Il ne vaut, pour moi, même pas 12/20.

Bon fin mots de l'histoire, j'ai sauté beaucoup de chapitre pour savoir ce qui ce passait à la fin et avoir le moment où Hannah dit les 4 vérité à sa belle-mère. Tout est à la fin, et je trouve ça vraiment dommage. 

Amicalement,
Melissa
Ma note : 10/20




5 mars 2020

En Voiture, Simone !



Hello, aujourd'hui on se retrouve pour ma première lecture pour le challenge de @floandbooks sur instagram, qui s'intitule Mars au Féminin. 
(enfin, réellement c'est ma deuxième... Je triche un peu, puisque j'ai finit Harry Potter and the Cursed Child, le 1er mars. Pour lequel, d'ailleurs, je vous en reparle d'ici peu). 
Pour cette première lecture, j'ai dévoré le roman d'Aurélie Valognes.



Auteur : Aurélie Valognes.
Edition : Le livre de Poche (publié en 2017)
Nb de pages : 247

Mots de l'éditeur :
Pour une comédie familiale irrésistible, il vous faut : un père despotique et égocentrique, Jacques. Une mère, en rébellion après quarante ans de mariage, Martine. Leurs fils, Matthieu, éternel adolescent mais bientôt papa de trois enfants; Nicolas, chef cuisinier le jour et castrateur tout le temps; Alexandre, rêveur mou du genou. Et ... trois belles-filles délicieusement insupportables ! Stéphanie, mère poule angoissée; Laura, végétarienne angoissante; Jeanne, nouvelle pièce rapportée, féministe et déboussolée, dont l'arrivée va déstabiliser l'équilibre de la tribu. 
Mettez tout le monde dans une grande maison en Bretagne. Ajoutez-y  Antoinette, une grand-mère d'une sagesse à faire pâlir le dalaï-lama, et un chien qui s'incruste. Mélangez, laissez mijoter... et savourez !

Mon avis :
J'ai adoré lire ce livre... Décidément c'est dernier temps, je vais de surprise en surprise et de coup de coeur en coup de coeur. Tant mieux ma foi, je ne vais pas me plaindre. 
Ce livre est frais, drôle, émouvant, avec une plume fluide... c'est juste à tombé !
Au début, je le lisais sans plus. Disons que ce n’était pas un coup de cœur immédiat,mais plus j’avançais dans les pages, plus j'adorais me plonger dans l'histoire de la famille Le Guennec (qui nous fait, d'ailleurs pensé a la série En Famille sur M6)
Malgré, un père qu'on a juste envie de massacrer par moment ... on se retrouve dans une famille qui a un immense coeur, qui essaie de s’intégrer tant bien que mal, ainsi que de trouver tous leur équilibre au milieu de cet "smala"
Les deux personnages qui m'ont le plus touché sont Jeanne et Martine, vers la fin de ce roman, j'ai pleuré en même temps qu'elles. Surtout avec Jeanne, la pauvre ! 
Deux "terribles" accident vont survenir, plus ou moins en même temps, ce qui va faire prendre conscience à tous le monde que chacun doit y mettre du sien pour créer cette harmonie au sein de la famille, et qu'il faut repartir sur de bonnes bases... Sinon, on en parles des poules à la fin ?! 😄
Bref, une comédie familiale à croquer. J'ai hâte de découvrir les autres romans de cette auteure.
Amicalement, 
Melissa.


Ma note: 19/20





1 mars 2020

Mars au féminin !!!

Hey salut, aujourd'hui, on est le 1er mars !
On débute donc pour ce mois-ci, avec une PAL un peu spécial, puisqu’il s'agit d'une PAL pour le challenge #Marsaufeminin, concocté par @floandbooks sur instagram. Il y a maintenant quelques années. 
Le but de Mars au Féminin, c'est de lire des livres uniquement écrit par des auteures (ou autrices, à vous de voir ce que vous préférez).
Voici donc ma fameuse PAL pour ce mois de mars :



Elle est composée de : 
En voiture, Simone !, de Aurélie Valognes
Après la pluie, le beau temps, de la Comtesse de Ségur
Pour toujours ... jusqu’à demain, de Sarah Dessen
Momzillas, de Jill Kargman
Marchand de Sables (T.1), de Gaïa Alexia
The complete Mary Poppins (en VO), de P.L Travers 

Ce qui serait géniale, c'est si j'arrivais enfin à le lire ce mois-ci ! 😅
Cela fait juste 2 mois qu'il est dans ma PAL... Je pense que ce qui me fait peur, et la raison pour laquelle je ne cesse de le repousser malgré ma terrible envie de le lire, c'est que c'est un gros pavé de plus de 700 pages rien qu'en anglais. Pourtant, j'adore cet univers de Mary Poppins et j'en suis même FAN ! 😅  Oui, oui, je suis une grosse fanas de Mary Poppins ! 😂😂 C'est même un de mes Disney preféré, que voulez-vous ?... Moi aussi je suis une éternelle enfant. 😂
Donc, mon objectif serait au moins d'arriver à lire la moitié, ce mois-ci.
Et vous, sinon, qu'avez-vous de prévu de lire ce fameux mois de mars ?

Amicalement,
Melissa